Actualités
Samedi, 22 Décembre 2012
A propos du peintre Gerhard Richter

« Je n'ai ni programme, ni style, ni prétention, j'aime l'incertitude, l'infini, l'insécurité permanente », dit Gerhard Richter (né en 1932), le peintre vivant dont la cote est la plus élevée au monde. La mort de la peinture ayant été proclamée par Marcel Duchamp puis Joseph Beuys, il s’agit pour Richter de réinventer la peinture tout en la détruisant. Dominée par un travail sur le flou et la photographie, l’œuvre de Richter est une exploration de l'imperceptible.

Par Jean-Paul Robin (galerie Jean Brolly) à l'attention des étudiants IFM.

richter

À lire dans la même rubrique
La mode comme objet de recherche et de réflexion
Podcast : la mode comme objet de recherche et de réflexion, par Emilie Hammen (IFM + Université Paris 1). …
Le métier de chef d'orchestre
Podcast : le métier de chef d'orchestre et les aspects organisationnels et économiques de la vie d'un orchestre symphonique, par Eric Denut, délégué géné…
Les cinq innovations à suivre dans la mode en 2016
Podcast : Noémie Balmat, créatrice de Clausette, magazine en ligne spécialisé dans la « FashionTech ». …
A propos des fresques de Richard Avedon
Luc Quelin, photographe, parle de Richard Avedon (1923-2004) et en particulier de ses grandes fresques sur fond blanc. …
« Préc. | 347/564 | Suiv. » Revenir à la liste

36, Quai d'Austerlitz - 75013 Paris - France — T. +33 (0)1 70 38 89 89 — F. + 33 (0)1 70 38 89 00 — ifm@ifm-paris.com — Plan d'accès

Conférence des grandes écoles