Podcasts

Comment naît un syndrome de mode (XVe, XVIe, XVIIe siècles)
1ère partie

00:00
2ème partie

00:00
3ème partie

00:00
Mardi 13 Mai
Anne Kraatz
Comment naît un syndrome de mode (XVe, XVIe, XVIIe siècles)

L'historienne Anne Kraatz livre son analyse des syndromes de mode aux XVe, XVIe et XVIIe siècles.

XVe siècle, XVIe siècle et XVIIe siècle : l'historienne Anne Kraatz choisit ces trois périodes en Occcident pour illustrer une thèse selon laquelle chaque syndrome de mode est le reflet d'un environnement global où peut se lire la pensée d'une époque, son architecture, ses goûts (y compris alimentaires...). 

Taille fine, jambes grêles, chaussures pointues (poulaines)... la figure masculine qui domine à la Cour du Duc de Bourgogne au XVe siècle s'inspire de la littérature courtoise, où l'amant peut être vu comme un "papillon épinglé" par sa dame. A la même époque, le hennin, coiffe féminine conique en forme de pain de sucre, rappelle les clochers des églises. Un peu plus tard, sous Henri II, Henri III et Henri IV, la mode masculine s'inspire des volailles à la mode : poulets, dindons faisant la roue, poules huppées, paons blancs... A la fin du XVIe siècle et jusqu'à 1630, la fraise autour du cou évoque un "syndrome de la décollation" inspirée par l'abondante iconographie autour de la décapitation de St Jean Baptiste, elle-même rendue possible par une réflexion sur la séparation de l'âme et du corps.

 

Ajouter un Commentaire

36, Quai d'Austerlitz - 75013 Paris - France — T. +33 (0)1 70 38 89 89 — F. + 33 (0)1 70 38 89 00 — ifm@ifm-paris.com — Plan d'accès

Conférence des grandes écoles